ALTER EUROPA
Editions
  • Introduction de l'euro 1999-2002: le Casse du Siècle.


    L'introduction de l'euro s'est faite en deux temps : le 1/1/1999 pour la Haute Finance et le 1/01/2002 pour les particuliers. Dès le 1/01/1999, la Haute Finance connaissait le cours de l'EURO contre chaque monnaie : il était surévalué le jour même de l'annonce mais, en plus, durant les trois années, la Haute Finance a spéculé contre l'euro, en achetant des dollars. En effet, les prix de vente de l'euro étant connus d'avance (cours officiel défini en décembre 2008), les banquiers pouvaient vendre l'euro sur le marché international à un prix de plus en plus faible (ils le vendaient contre des dollars) car ils savaient qu'ils allaient les revendre à un cours élevé - connu d'avance - aux particuliers contre chacune des devises participantes (DM, FF, lire italienne, FB, ...). C'est à notre connaissance le casse du siècle le plus sournois et le mieux réussi : ni vu, ni connu, ni dénoncé (sauf par ALTER-EUROPA), ni bien sûr condamné.





  • STOP A L'INDEPENDANCE DE LA BCE


    F    Face à ses détracteurs de plus en plus nombreux, la BCE et tous les gouverneurs du SEBC se retranchent  systématiquement derrière leurs arguments fétiches :

    -          INDÉPENDANCE DE LA BCE.

    Sur ce point, aucune institution ni aucune personne ne peut prétendre « agir pour le Bien Public » en se soustrayant à tout contrôle démocratique.

    -          STABILITÉ DES PRIX.

    Sur la construction de l’HICP, EUROSTAT change régulièrement de BASE (dernière en date : 2015 = 100), puis change les « PANIERS », puis met ce qu’il veut dans les paniers.

    A titre d’exemple : les Européens seront « ravis » d’apprendre que : ls dépensent seulement 6,5% de leurs revenus en LOYERS ; ou 10,7% en HABITATION pour étendre le panel aux propriétaires de résidences principales ; ils consacrent 15,1% de leur budget en loisirs ; ils dépensent seulement 7,3% en transports ; ils ne dépensent que 12,1% en produits alimentaires transformés… Toutes les "STATISTIQUES" sur les prix sont INEXISTANTES : il est impossible d'établir un INDICE DES PRIX pour autant de produits et services (dont 30% sont remplacés chaque année), à l'échelle de 28 pays, dans plusieurs milliers de régions disparates (mer, montagne, nord, sud, ...). Mieux, les "paniers" sont truqués dès le départ... En bref, ces statistiques sont une VASTE ESCROQUERIE pour déprécier nos salaires et nos retraites.  

    L'INTÉRÊT DES ANALYSES EST AUSSI DE DÉCOUVRIR COMMENT LE SEBC (Système Européen des Banques Centrales) CRÉE « NOTRE » MONNAIE… A PARTIR DE RIEN.

    POUR L'ANALYSE COMPLÈTE, CLIQUER SUR CE LIEN :


    https://drive.google.com/file/d/0B4Oh-nMZdPlBUzdZdnYtWk0zWkk/view?usp=sharing






  • L'euro responsable de la crise 2008-2018?


    L'euro a été créé sur des bases malsaines : son cours, défini trois ans avant son lancement auprès du public, a été trafiqué et nous a fait perdre plus de 1.500 milliards d'euros en pouvoir d'achat ; puis, dès 2008, il a été victime de sa concentration dans les comptes de la Haute Finance (trop de fausse monnaie au profit de cinquante groupes bancaires en Europe) ; le retournement des marchés de la dette souveraine a été le départ d'une AIDE GOUVERNEMENTALE MASSIVE AU SECTEUR FINANCIER (plus de 5.000 milliards euros) par le biais d'une DETTE PUBLIQUE ENCORE PUS DÉGRADÉE (nous le montrerons pays par pays mais globalement, cette dette a été DOUBLÉE à cause de ce "SAUVETAGE DE LA HAUTE FINANCE"). Evidemment, les pertes d'emplois et de pouvoir d'achat ont été considérables ; il faut s'attendre à de GRANDS MOUVEMENTS SOCIAUX dès 2019 partout en Europe. 
    https://drive.google.com/file/d/0B4Oh-nMZdPlBb1lKeXd3bXo4STA/view?usp=sharing