Découvrez la collection d'ouvrages

comment-la-finance-a-tue-nos-democraties
DATE DE PREMIERE PUBLICATION : 20 janvier 2022

Dollar et Euro: Comment la Finance a tué nos démocraties…

ISBN : 978-2-9528691-0-2 / 217 pages
Prix UE (EU) : 35,00 € livraison incluse
PayPal   ou   Carte Bancaire

Et si « la monnaie » était la cause de tous nos maux ?

Le métal argent, utilisé comme monnaie, existe depuis plus de 4500 ans.

Dès le départ, « la monnaie » a été trafiquée par les élites au point de ruiner la confiance générale et de nécessiter la première dévaluation d’une monnaie dans l’Histoire (Hammurabi). C’est le peuple qui en a payé le prix : oppression et répression comme aujourd’hui.

Les pièces de monnaie furent introduites en Grèce il y a 2600 ans et, depuis lors, l’Union Européenne a connu plus de 1.300 monnaies qui ont laissé peu de traces dans les mémoires sinon celle des souffrances occasionnées par leur surabondance systémique.

En clair, l’inflation et la perte de pouvoir d’achat ont toujours été la règle, partout en Europe et dans le monde, parce que ce système a toujours été voulu par les classes dirigeantes.

Le Système Européen des Banques Centrales a été imaginé par la BRI dans les années 1970.

L’Union Européenne a même adopté le Traité de Maastricht (1992), créé de toutes pièces par cette société anonyme établie à BÂLE, en Suisse : grâce à ce « coup de maître », le système néolibéral européen est désormais « mieux que celui des Etats-Unis ».

Depuis lors, les citoyens européens n’ont plus eu le choix : « la mondialisation heureuse », « la liberté des capitaux » et « l’indépendance totale de la BCE » sont les trois piliers de leur « système de gouvernance ».

Ce système a conduit à l’appauvrissement des populations des « huit pays les plus riches » de l’Union Européenne mais le discours officiel n’est pas celui-là : « Les Européens vivent au-dessus de leurs moyens » ; « Ils ne veulent plus faire d’efforts » ; « Ils ne sont pas compétitifs » ; « Ils doivent rembourser leurs dettes (publiques) » ; « Il faut réformer les retraites » ...

Et si tout cela était faux ?

Ce livre ne le dit pas, il le prouve.

L’auteur est un économiste qui a été obligé d’étudier la liturgie officielle des « Économistes de la Caverne » pour obtenir son « diplôme » mais il est allé sur le terrain des banques d’affaires et des multinationales avant de se poser lui-même « les bonnes questions », celles qui fâchent.

Après avoir analysé plus de 1.000.000 de chiffres officiels, il vous livre un panorama complet de la situation « gravissime » dans laquelle se trouvent les peuples européens : une vraie bande dessinée (graphiques, tableaux, illustrations) pour dénoncer les « trois casses du siècle en vingt ans » qui leur ont coûté plus de 10.000.000.000.000 d’euros. Beaucoup plus pour les Américains…

L’auteur vous dit haut et fort :

« Stop ! Ce système est mafieux ! ».

Et les solutions ? Bien sûr qu’elles existent.

C’est la gestion (mafieuse) de leur monnaie qui les prive de leurs droits essentiels, le Droit de Subsistance et le Droit à l’Existence.

VERSION-COUVERTURE-PAGE 1
Date de première publication : 15 septembre 2021

Euro Trois Casses du siècle en 20 ans

EPUISÉ

ISBN : 978-2-9580134-0-0
1ere-couverture-neo-liberalisme
DATE DE PREMIERE PUBLICATION : décembre 2007

Le néolibéralisme ?
Un très vieux système…
Pourquoi faut-il le combattre ?

ISBN : 978-2-9528691-0-2 / 217 pages
Prix UE (EU) : 15,00 € livraison incluse
PayPal   ou   Carte Bancaire

Les Européens « savent » que l’Union Européenne applique une politique néolibérale depuis plus de trente ans, mais personne n’a jamais défini ce qu’est le néolibéralisme.

  • Ils en découvrent peu à peu les effets néfastes, mais ils n’ont toujours pas identifié les causes premières de ce système destructeur. Qui l’impose ? Comment ? Pourquoi ?
  • Ils s’organisent en de multiples associations pour colmater les brèches les plus visibles, mais cela ne suffit pas car les avis de tempête sont de plus en plus préoccupants…
  • Quelques-uns attendent toujours « le Grand Soir », d’autres veulent « Changer le Monde » (alter-mondialistes), mais la grande majorité des Européens a déjà perdu tout espoir…
  • Les bénéficiaires de ce système savent aussi s’organiser : ils contrôlent l’information et les leviers du pouvoir…

Pour trouver les bons remèdes, les Européens doivent comprendre les enjeux et les mécanismes de ce système très complexe.

  • Or, plus nous prenons de recul sur l’humanité, plus nous constatons que les humains sont les mêmes partout, en tout temps et en tout lieu.
  • Dès lors, peut-on vraiment croire que l’Humain ait changé sa Société ?
  • Peut-on croire que la « mondialisation » soit vraiment « heureuse », nouvelle et pleine de promesses ?
  • En clair, peut-on admettre que l’Histoire ne serve à rien ?

En décodant l’Histoire avec de nouveaux instruments d’observation, nous pouvons mieux comprendre le fonctionnement de notre Société actuelle, mais nous pouvons aussi trouver « quels maux désolent nos Etats, et (désolent) même, je crois, le genre humain » (PLATON).

1ere-couverture-gestion-desastreuse-euro
DATE DE PREMIERE PUBLICATION : janvier 2008

La gestion (désastreuse) de l’euro.

VERSION PUBLIC AVERTI ISBN : 978-2-9528691-1-9
224 pages - A5 (15cm X 21cm) 127 graphiques + 6 tableaux
sur la Zone Euro Ouvrage en quadrichromie
Prix UE (EU) : 20,00 € livraison incluse
PayPal   ou   Carte Bancaire

Les Européens « savent » que l’euro leur a fait perdre beaucoup de pouvoir d’achat… mais ce n’est pas ce genre de constat qui nous aurait inspiré un livre aussi accusateur…

  • D’une part, tous les économistes officiels vous diront que plus de trois cents millions d’Européens ont tort d’accuser l’euro… Selon eux, l’euro nous protège, et c’est grâce à lui que nous vivons dans un monde (presque) pur et parfait… Béni (oui – oui) l’euro !
    Nous consacrons deux chapitres aux statistiques officielles pour montrer qu’il y a les « Fausses Bonnes Nouvelles » et les « Vraies Mauvaises Nouvelles »… L’euro protecteur ? A vous de juger !
  • D’autre part, l’euro n’est pas seulement la monnaie des « petits peuples », mais surtout celle des « Grands Marchés » et de « la Haute Finance ».
    Nous consacrons deux chapitres aux marchés financiers : l’un pour connaître les « Grands Acteurs », et l’autre pour découvrir ces fameuses « Lois du Marché »… qui nous protègent contre les abus des Etats et contre les revendications incessantes de nos « peuples irresponsables et incultes »…

Le chiffrage des « Marchés Financiers » et des « Grands Acteurs » de la Zone Euro aurait déjà comblé de joie nos lecteurs les plus avertis… mais notre objectif était bien plus ambitieux que cela…

  • D’une part, ce livre s’inscrit dans la trilogie annoncée.
    Le premier livre nous l’a prouvé : nous sommes tributaires d’une histoire européenne multiséculaire. Il nous a aussi bien aidés à connaître le passé… pour mieux connaître le présent…
    La Zone Euro est maintenant « sous contrôle » avec ce deuxième livre.
    Nous voulons sortir de ce présent… en nous appuyant sur notre Histoire, sur du « vécu », sur du « solide »… Ce sera l’objet du troisième livre.
  • D’autre part, nous sommes des fils et filles de l’Humanisme… grâce à nos Grands Immortels : nous leur DEVONS tous nos droits et toutes nos obligations… Pour que les peuples redécouvrent la force de « notre » Europe Humaniste et surtout pas la brutalité de « leurs » pratiques barbares…

Les preuves sont faites : nous devons réagir (et agir) dans les plus brefs délais, tous ensemble…
« Pour une Autre Europe… Et (bien sûr) pour un Autre Euro… ».